Critères des examens de grades

​PRECISIONS :


KION :

· Lors de l’exécution du KION, le candidat devra  ‘vivre’ ses techniques et les exécuter avec stabilité, précision, conviction  et kimé.

KATA :

· Pendant l’exécution d’un kata, le pratiquant doit veiller à ne pas baisser les yeux et à exécuter le Kata avec un maximum de réalité. Car un kata exécuté sans force, sans kimé, sans conviction n’est qu’un bel exercice chorégraphique sans aucun rapport avec le Karaté.

KATA-KUMITE (Bunkaï)

· On assiste de plus en plus à des applications de kata totalement ridicules, fantaisistes, inefficaces et  inapplicables dans la réalité. (Sauf sur un gentil partenaire qui se laisse faire.)

Les applications de Kata, (choisies par le candidat) doivent être réalistes,  efficaces et applicables à tout moment,

LES KUMITES CONVENTIONNELS

· Tori attaquant sans contrôle, Uke devra démontrer et persuader le jury, qu’étant dans sa distance de contact, et travaillant avec conviction et kimé, sans le contrôle sur la cible, l’accident serait inévitable.

LES 2 MINUTES DE JYU KUMITE

· A l’image des examens de grades japonais, il n’est pas demandé,  pour les différents examens de grades,   d’avoir à marquer des points ou d’avoir eu des victoires en compétition.                    

· Passer un grade dans la pratique d’un art Martial n’a rien à voir avec une pratique sportive.

· Les candidats ont deux minutes de Jyu Kumité pour démontrer leur aisance en combat, leur efficacité et la diversité de leurs techniques.

APPLICATION EN SELF DEFENSE

· Les candidats démontreront à la commission que dans des situations inhabituelles en Dojo, agressions, saisies, étranglements, agression avec arme blanche ou contondante. ils restent efficaces et se démettent aisément d’un éventuel agresseur.     Aucune arme factice n’est autorisée.

· (Il n’y a évidemment aucun travail contre armes à feu. Contre les armes à feu il existe les autres armes à feu, le gilet pare-balles et le blindage. Aucun instructeur sérieux ne vous proposera de défenses contre armes à feu. Sinon, demandez à cet oiseau rare ou et quand il a eu l’occasion d’expérimenter ses techniques)

ENTRETIEN AVEC LE JURY

· Entretien avec le jury sur le contrôle des connaissances  en fonction du grade                          présenté.

· Selon le grade présenté, certains candidats ont en plus dans leur programme, à connaître : L’histoire du Karaté, la réglementation concernant la légitime défense, à démontrer une connaissance en Kuatsu de réanimation ou à présenter un mémoire.

> Retour à l'accueil